Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

Lécythe attique

Lécythe attique à figures noires sur fond blanc. Trouvé à Érétrie. Attribué au peintre de Diosphos, vers 490-480 av. J.C.

Paris, Louvre CA 601 © RMN, H. Lewandowski

Description

(Lecture de gauche à droite, à partir de l'anse gauche).

Un personnage ailé, en armes, vole vivement au-dessus du corps d'un homme, nu, attaché par les pieds à un char conduit par un guerrier. A côté du char, un guerrier courant, en arriére-plan, et un autre devant l'attelage (voir les vues suivantes).

Identification et textes de références

Tout lecteur de l'Iliade aura reconnu d'emblée un moment cruel, pathétique, et célébre de la guerre de Troie : aprés la mort de Patrocle, tué par Hector, Achille traite outrageusement son cadavre, l'attache par les chevilles à son char et le traîne dans la poussiére, sous les yeux des Troyens, et plus tard, autour du tombeau de Patrocle (Il. XXI, 395-440; XXIV, 14-22 ).

Éléments de commentaire

Le peintre traite ces deux moments en une seule image, reprenant ainsi un schéma iconographique largement attesté. Comme la plupart de ses prédecesseurs, évitant le réalisme morbide d'un cadavre meurtri, il insiste moins sur la cruauté d'Achille que sur sa fougue. La vivacité des mouvements donne à voir la violence d'Achille, et la présence de l'eidolon en explique la raison.

Paris, Louvre CA 601 (détail)
© RMN, H. Lewandowski
Au chant XXII (v. 1909), Achille affirme au " fantôme " (eidolon) de Patrocle qu'il va incessamment exécuter sa promesse de " traîner Hector ".
Sur l'image, le fantôme de Patrocle semble non seulement accompagner la réalisation de cette promesse mais l'encourager.

Paris, Louvre CA 601 (détail)
© RMN, H. Lewandowski
L'attitude du conducteur du char arcbouté sur les rÍnes semble traduire une volonté farouche ; on considère généralement qu'il s'agit ici du cocher d'Achille, Automedon.

Paris, Louvre CA 601 (détail)
© RMN, H. Lewandowski
Sous l'attelage, un long serpent, tout en occupant un vide de l'espace pictural et en soulignant le dynamisme du mouvement général vers la droite, donne toute sa dimension chtonienne à la présence de l'eidolon.

Paris, Louvre CA 601 (détail)
© RMN, H. Lewandowski
On interprète généralement le guerrier qui court en arrière-plan comme étant Achille; il semblerait que Achille soit plutôt l' " homme aux pieds légers " qui s'élance en avant de l'attelage dans une foulée impressionante.
Le sujet traité ici touche à des thémes essentiels : la guerre, la mort, la vengeance et l'amitié par-delà la mort; on comprend qu'il ait été un théme iconographique apprécié dans l'art funéraire, et particuliérement sur les lécythes.

Bibliographie

LIMC, s.v. Achilleus 599.
Cf. Touchefeu 2000, p.50-51.

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4