Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

D'une interprétation à d'autres

La Grèce antique a produit, dans ses nombreux ateliers de céramistes, des milliers de vases peints, décorés de personnages représentés dans des actions diverses. Ces vases, enfouis pendant des siècles, nous parviennent grâce aux fouilles archéologiques, mais, bien entendu, sans aucune explication, et, à une ou deux exceptions près, les scènes représentées ne portent pas de titre; et même s'il arrive que les noms de certains personnages soient inscrits, c'est le travail des archéologues de "déchiffrer" ces documents d'un autre temps. On trouvera donc normal que les identifications proposées puissent évoluer et changer en fonction de l'avancée des connaissances.

Hydrie attique à figures rouges. Vers 480-470 av. J.-C. Attribuée au Peintre de l'Oenochoé de Yale


Fig 1 - Cliquer sur l'image
pour l'aggrandir

Fig 4 - Cliquer sur l'image
pour l'aggrandir

Description


Fig 2
La présence de deux anses latérales, horizontales, complique un peu la lecture de la scène qui se déroule sur la panse de ce vase, en continu de part et d'autre de l'anse verticale. Cinq femmes en longues tuniques donnent l'impression de courir dans tous les sens, affolées ; mais leurs mouvements montrent clairement qu'elles se dirigent à la fois et en même temps.
1°) vers un homme assis, d'allure respectable, sceptre en main, qui tend le bras droit vers l'une d'elles,
2°) en s'éloignant d'un jeune homme, accroupi, et comme tapi sous un arbuste, et prêt à bondir.

Fig 3
C'est précisément l'attitude de ce jeune homme qui a guidé les premiers commentateurs vers une première interprétation. On a cru retrouver ici une évocation du chant VI de l'Odyssée, au moment où Ulysse, réveillé dans sa cachette par les jeux des jeunes filles, sème le trouble parmi elles, tandis que Nausicaa se ressaisit très vite et accueille le naufragé ! Ulysse et Nausicaa, telle est l'interprétation adoptée in Lectures, diapositive n° 9.

Discussion


Fig 5
Au chant VI de l'Odyssée, le roi Alkinoos n'assiste pas à la première rencontre de sa fille avec le naufragé ; on pourrait néanmoins admettre que le peintre a voulu le représenter sur la fig. 2.
Au chant VI de l'Odyssée, les jeunes Phéaciennes sont d'abord affolées à la vue d'Ulysse, " elles s'enfuient, tremblantes, dans divers sens " ; seule Nausicaa, inspirée par Athéna, s'arrête et fait face à Ulysse (Od. VI, 137-161); peut-on appeler Nausicaa la jeune fille de la fig. 5, qui court vers la gauche en se retournant vers le jeune homme accroupi ?
Ce mouvement contradictoire se retrouve sur la Nausicaa d'une amphore un peu plus récente, du Peintre de Nausicaa, mais cette dernière, auprès d'Athéna, beaucoup plus calme, correspond mieux au texte homérique.

Fig 6
L'objection principale est l'apparence beaucoup trop juvénile du soi-disant Ulysse (fig.4), qui ne correspond absolument pas aux caractéristiques d'Ulysse, dans une typologie déjà bien établie en ce début du Ve siècle avant J.-C., qui fait de lui un adulte à la physionomie sérieuse, à la barbe et la chevelure bouclée.
Actuellement, les commentateurs privilégient une autre interprétation, en rapport avec la légende de Thétis : fille d'une divinité marine, et donc déesse elle-même, Thétis fut contrainte par les dieux à épouser un mortel, Pélée. Elle s'y refusa d'abord avec violence et Pélée dut s'en emparer par force et par ruse, tandis qu'elle se métamorphosait en toutes sortes d'animaux pour lui échapper (Pélée et Thétis devinrent par la suite les parents du héros grec Achille). Sur notre image, Thétis tenterait d'échapper à Pélée, tandis que d'autres Néréïdes iraient vite prévenir Nérée.
Objections : aucun élément évoquant la mer n'est visible auprès de Nérée ou des Néréïdes. D'autre part, si la représentation de Pélée saisissant Thétis est fréquente, il est beaucoup plus rare de la voir en train de guetter la déesse ; et surtout, l'identité de celle-ci est, la plupart du temps, indiquée par la présence, sur elle, de toutes sortes d'animaux qui suggèrent la métamorphose. Il n'en est rien ici. D'autres hypothèses resteraient donc à proposer !

Bibliographie

Thèmes p. 508 n.20 LIMC, s.v. Nereides 572*s,

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4