Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

Œnochoé attique

Œnochoé attique à figures noires Provenance : Camiros (Rhodes) Vers 500-475 av. J.-C. Attribuée au peintre du Vatican G 49 (Beazley)

Identification

Le motif de l'homme caché sous un bélier, déjà rencontré sur le lécythe du Louvre CA 1818, donne la clé de l'image : il s'agit de l'évasion des Grecs; le géant à demi-étendu est par conséquent Polyphéme

Éléments de commentaire


Paris, Louvre, A 482
©MN H.Lewandowski.
Le champ pictural est exigu; il est limité à gauche par la paroi de la caverne d'où le groupe bélier-homme, partiellement représenté, paraît en train de sortir; ce procédé élargit en quelque sorte l'espace et le temps de l'image, en suggérant l'intérieur de la grotte et la marche de l'animal vers l'extérieur, et par conséquent la progression du récit.
La proximité, contre toute logique, du couple bélier-homme et de Polyphéme fait écho au texte homérique qui décrit le géant tâtant le dos de ses bêtes sans deviner " ce qui était attaché dessous ". La position de la longue main droite tendue en avant, paume ouverte, vers le bélier, peut signifier aussi que Polyphéme s'adresse à son bélier favori, comme aux vers 447 et sq. du chant IX

Bibliographie

ABV, 528, n°39.
Touchefeu, 1968, n°128 (sans illustration).
Enciclopaedia dell'Arte Antica, s.v. Omeriche illustrazione, fig. 39.
Pour des schémas semblables, voir aussi LIMC, s.v. Polyphemos 43*, 44*;
Ulisse, p.131, fig. 2.21.

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4