Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

Les Tableaux tirés de l'Iliade - LIVRE XX

I - TABLEAU : Homère nous dit que Jupiter inspire dans son conseil un grand désir aux dieux de se battre et de se partager pour les Grecs ou pour les Troyens, et qu'en effet ils se divisèrent.

Pour rendre cette idée par la peinture, je ne vois point d'autre moyen que de représenter Jupiter seul dans l'Olympe dans un éloignement arbitraire, et de peindre deux groupes volant vers la terre ; l'un composé de Junon, de Pallas, de Neptune, de Mercure et de Vulcain pour les Grecs ; l'autre de Mars, d'Apollon, de Diane, de Latone, de Xante et de Vénus pour les Troyens. Cette disposition de groupe n'est, dans la vérité, qu'une suite de l'action décrite par Homère ; mais le peintre ne peut exprimer le conseil que par ses effets. D'ailleurs, la composition que je propose, pittoresque en elle-même, autorise les combats de ces mêmes divinités dans les livres qui nous restent à examiner. Je ne puis m'empêcher de faire une réflexion étrangère à la peinture, et d'admirer la justesse de l'esprit et la grandeur du génie d'Homère. Tous les dieux énoncés ci-dessus se cherchent dans le combat pour s'attaquer ; leurs mouvements ne peuvent être ni plus clairs ni mieux décrits. Homère, pour ramener à son sujet, finit cette description en disant, mais Achille n'en veut qu'à Hector. Quel art ! ou plutôt quel homme !


II - TABLEAU : Le combat d'Enée contre Achille est nécessaire à représenter,

Autant pour l'Iliade que pour l'Enéide dont il fait partie, du moins quant aux aventures de ce pieux héros. Neptune arrache la pique qui tenait encore dans le bouclier d'Enée. Je préférerais cet instant à celui de l'enlèvement qui le suit, pour éviter la répétition de ces sortes de sujets que l'Iliade présente déjà plusieurs fois : cependant l'artiste est le maître de choisir ; les sujets les plus rebattus deviennent neufs dans les mains d'un génie.


III - TABLEAU : Apollon ayant enlevé dans un nuage Hector pour le sauver de la fureur d'Achille.

Ce héros continue à porter plusieurs coups de son épée dans le nuage ; et cet instant présenté par la description d'Homère, me paraît à préférer sur les autres que l'on pourrait prendre, et que le texte indiqué en marge met à la portée de comparer et de chercher dans l'ouvrage même.

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4