Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

Héros homériques

La caractérisation individuelle de la poésie d'Homère, qui avait conféré à chacun des dieux une conception morale unique et personnelle, atteint son apogée avec la description de héros qui agissent et qui souffrent. L'art figuratif est ici forcément en retrait car ce sont chez lui les " scènes d'action ", et non les " portraits ", qui dominent. Hector, le champion de Troie que nous avions déjà rencontré lors de la tempête qui secoua le camp de bateaux et au moment du sacrifice, est entouré de tragédie dans l'Iliade. Avec Énée, que l'on retrouve souvent, lui aussi, sur les pièces romaines (4e de couverture), on le voit le plus sur les pièces de monnaie d'Ilion. Les héros grecs restent ici exclus, et n'apparaissent sur les pièces que s'il y a une référence politique à eux : le roi d'Épire Pyrrhos venait de Phthie en Thessalie, la patrie d'Achille ; l'image de ce héros sur ses pièces de monnaie (1) convenait à merveille pour combattre les Romains, descendants du Troyen Énée. Il en est de même pour la déesse de la mer Thétis qui apparaît, remettant les armes, sur le revers (2). Les Amazones vinrent en aide à Troie après la mort d'Hector ; Achille eut une rencontre tragique avec leur reine Penthésilée. Plusieurs villes en Asie Mineure attribuaient leur fondation à l'une de ces cavalières-guerrières mythiques ; ce fut par exemple le cas pour Cumes (3). Le " petit " Ajax, fils d'Oïlée, est le plus représenté sur les pièces en argent de la fin de l'époque classique de sa capitale de Locride, Opus (4), et Ulysse est évidemment un des sujets principaux apparaissant sur les pièces d'Ithaque (5). Néanmoins, on pouvait aussi se référer ailleurs au navigateur aux nombreux voyages. La famille romaine des Mamilius tirait son origine de Télégonos, le fils d'Ulysse et de Circée ; nous devons à cette légende l'image, bien que rare, de ce roi vêtu comme un mendiant, qui revient dans son pays après vingt ans d'absence. Personne ne le reconnaît, cet homme que l'on distingue grâce au bonnet feutré du voyageur, hormis son très vieux chien fidèle, Argos, dressant les oreilles et remuant encore la queue juste avant de mourir : " la mort noire s'était emparée d'Argos aussitôt qu'il avait revu son maître, après vingt ans ", Odyssée 17, 291-327 (6).

1 Achille portant un casque corinthien. Didrachme d'Épire représentant Pyrrhos, env. 295-272 av. J.-C. – Galvano d'après l'original à Londres, BMC S. 111,8.
2 Thétis, sur un cheval de mer, remet le bouclier d'Achille. – revers de la même pièce.
3 L'Amazone Cymé portant un bandeau. Tétradrachme de Cumes, apr. 190 av. J.-C. – voir pièce en bronze SNG Tübingen 2699 (Fondation Karl v. Schäffer).
4 Ajax le Locrien (Ajax II) portant un casque, un bouclier et une courte épée. Monnaie des Lokriens Opontes, env. 370-360 av. J.-C. – donation du groupement coopératif du Wurtemberg, SNG Tübingen 1571.
5 Ulysse portant un pilos. Pièce en bronze d'Ithaque, env. 280-270 av. J.-C. – donation de la banque centrale du Bade-Wurtemberg, BMC S. 106,14.
6 Ulysse rentre dans son pays, comme mendiant, et est reconnu par son chien Argos. Denier de C. Mamilius Limetanus, Rome, 82 av. J.-C. – Fondation Karl v. Schäffer, RRC 362,1.

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4