Université Stendhal MSH-alpes : Maison des Sciences de l'Homme CNRS

L'Iliade et l'Odyssée

Illustrations de Mimmo Paladino.

L'Iliade Chant VI
Mais Andromaque près d'Hector s'arrête, pleurante.
L'Iliade Chant XIII
Le maître de la terre et Ébranleur du sol les emplit tous deux d'une fougue puissante. Il assouplit leurs membres, leurs jambes d'abord, puis - en remontant, leurs bras.


L'Iliade Chant XIII
Au moment où Teucros s'élance, Hector sur lui lance sa pique brillante.
L'Iliade Chant XIV
"J'ai enveloppé Zeus d'une douce torpeur, et Héra, pour le jouer, lui a fait goûter l'amour dans ses bras."


L'Iliade Chant XVI
Ainsi, sous Patrocle, frémit de fureur le chef mourant des guerriers Lycéens.
L'Odyssée Chant VII
"Cette fille d'Atlas m'accueillit, m'entoura de soins et d'amitié, me nourrit, me promit de me rendre immortel et jeune à tout jamais ; mais, au fond de mon cœur, je refusai toujours. Je restai là sept ans..."


L'Odyssée Chant VII
"Poséidon souleva une mer infernale. J'eus beau gémir, crier ! La vague m'enleva au radeau."
L'Odyssée Chant XII
"Il faudra d'abord passer près des sirènes. Elles charment tous les mortels qui les approchent."


L'Odyssée Chant XVII
Les prétendants, devant la grande salle d'Ulysse, jouaient à lancer disques et javelots sur la dure esplanade, théâtre coutumier de leur morgue insolente.
L'Odyssée Chant XXIV
Toute bardée de bronze aux reflet aveuglants, une troupe se forme au-devant de la ville, dans la vaste campagne. Eupithès, l'insensé ! en a pris la conduite.

Nouveauté

Vous pouvez visiter le journal d'actualités : http://homerica.msh-alpes/wordpress

Site hébergé par http://www.msh-alpes.fr - @homerica - Evolution du site par l'Association Champollion (2011) - Affichage adapté sous Firefox 4