Colloque Suites d’Homère de l’Antiquité à la Renaissance les 10 et 11 mai

file:///Users/LETOUBLON/Downloads/Colloque-SUITES-HOMERE-CESR.pdf

lundi 10 mai et mardi 11 mai 2021

connexion par TEAMS:

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Colloque Suites d’Homère de l’Antiquité à la Renaissance les 10 et 11 mai

AGORA. Les comptes rendus de Gaia

Agora 8, 2017

À l’école d’Homère. La culture des orateurs et des sophistes, sous la direction de Sandrine Dubel, Anne-Marie Favreau-Linder et Estelle Oudot, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2015, coll. Études de littérature ancienne 24: c.r. par Françoise Létoublon (ci-après F.L.).

Peter J. Ahrensdorf, Homer on the Gods & Human Virtue. Creating the Foundations of Classical Civilizations, Cambridge, Cambridge University Press, 2014: c.r. par Françoise Létoublon (ci-après F. L.).

Defining Greek Narrative, edited by Douglas Cairns and Ruth Scodel, Edinburgh, Edinburgh Leventis Studies 7, 2014 : c.r. par F. L.

David F. Elmer, The Poetics of Consent. Collective Decision Making and the Iliad, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, 2013: c.r. par F.L.

Epic_Visions. Visuality in Greek and Latin Epic and its Reception, ed. by H. Lovatt and C. Vout, Cambridge, 2013: c.r. par F. L.

Renaud Gagné, Ancestral Fault in Ancient Greece, Cambridge, Cambridge University Press, 2013: c.r. par F. L.

Geography, Topography, Landscape. Configurations of Space in Greek and Roman Epic, Marios Skempis & Ioannis Ziogas eds., Berlin/Boston, De Gruyter, 2014: c. r. par F. L.

Coulter H. George, Expressions of Time in Ancient Greek, Cambridge, Cambridge University Press, 2014:c. r. par F. L.

J. Gordon Howie,_Exemplum_and Myth. Criticism and Creation, Prenton, Francis Cairns, 2012: c.r. par F. L.

Les Sirènes ou le Savoir périlleux. D’Homère au XXIe siècle, sous la direction d’Hélène Vial, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014: c. r. par F. L.

Georgia Petridou, Divine Epiphany in Greek Literature & Culture, Oxford, Oxford University Press, 2015: c. r. par F. L.

Roman grec et poésie : Dialogues des genres et nouveaux enjeux du poétique. Actes du colloque international, Nice, 21-22 mars 2013. Édité par Michèle Biraud et Michel Briand, Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux (Collection de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée 56, Série littéraire et philosophique 16), 2017: c.r. par Stephen Rojcewicz.

The Greek Epic Cycle and its Ancient Reception. A Companion, edited by Marco Fantuzzi and Christos Tsagalis, Cambridge, Cambridge University Press, 2015, reprinted 2016: c. r. par F. L.

Transformative Change in Western Thought. A History of Metamorphosis from Homer to Hollywood, ed. Ingo Gildenhard and Andrew Zissos, London, Legenda, 2013: c.r. par F. L.

Writing Myth: Mythography in the Ancient World, Stephen M. Trzaskoma and R. Scott Smith eds, Leuven, Peeters, 2013: c.r. par F. L.

Monique Trédé-Boulmer, Kairos : l’à-propos et l’occasion. Le mot et la notion, d’Homère à la fin du IVe siècle avant J.-C. Préface de Jacqueline de Romilly de l’Académie française, Paris, Les Belles Lettres, 2015, collection Études anciennes : c.r. par F. L.

Athanassia Zografou,_Chemins d’Hécate. Portes, routes, carrefours et autres figures de l’entre-deux,, Liège, CIERGA, 2010: c. r. par F. L.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur AGORA. Les comptes rendus de Gaia

suites d’Homère: colloque à distance organisé par l’Université de Tours

Microsoft Word – Programme provisoire.docx

SUITES D’HOMÈRE
DE L’ANTIQUITÉ À LA RENAISSANCE LUNDI 10 MAI ET MARDI 11 MAI 2021 (par Teams)

Lundi 10 mai 2021

9h ouverture

Continuer Homère dans l’épopée ancienne

9h15-9h45 : Ariane Guieu-Coppolani (Sorbonne université)
Homère continuateur de lui-même : l’inscription de l’Iliade et de l’Odyssée dans la tradition poétique des débuts de l’époque archaïque

9h45-10h15 : Giampiero Scafoglio (Université Côte d’Azur

La « construction » du Cycle épique comme continuation des épopées homériques


10h15-10h45 : Alice Béroud (Sorbonne université)
La Télégonie comme lecture des possibles de l’Odyssée : Circé, le nostos et la tentation de l’immobilité

pause

Parcours et transformations des héros homériques

11h15-11h45 : Charles Delattre (Université de Lille)
Laocoon entre Homère, cycle épique archaïque, Virgile et Quintus

11h45-12h15 : Françoise Létoublon (Université de Grenoble Alpes)  Anténor et Théano : un complot dans la Guerre de Troie ?

12h15-12h45 :

déjeuner

14h-14h30 :

Poursuivre Homère dans la poésie épique d’époque impériale

14h30-15h : Morgane Cariou (Sorbonne université)

Les projets post-homériques de Quintus de Smyrne et de Triphiodore : entre émulation,

La communication de Jonathan Burgess « The Telegony as a seeming sequel to the Odyssey »

est prévue à 17h en raison du décalage horaire avec le Canada.

Diane Cuny (Université de Tours)

« Lion, dragon, feu et eau ». Métamorphoses de la figure de Thétis d’Homère à Montaigne

Silvio Bär (Université d’Oslo)

Travelling Heroes : Transtextual Characters in Homeric Sequels

recréation et distanciation

15h00-15h30 : Katerina Carvounis (université d’Athènes)

Recalling and re-working: Quintus’ Posthomerica as a sequel to the Iliad

pause

16h-16h30 : Calum A. Maciver (Edinburg)
Homer without Virgil (and Ovid). Erwartungshorizont and Late Antique Greek Epic.

16h30-17h : : Jennifer Weintritt (Northwestern university)
« And the Will of Zeus was Fullfilled: » Prophecy as a continuative tool in the Epic Cycle and the Aeneid

Continuer Homère dans l’épopée ancienne (fin)

17h-17h30 :

Mardi 11 mai 2021

9h ouverture

Reconstruire et réinventer Homère. Le rôle des rhéteurs, lexicographes et commentateurs

9h15-9h45 : L

9h45-10h15 : Dimitri Kasprzyk (université de Brest)
« Si je conjecture bien ce qui va se passer… » : la suite d’Homère dans deux déclamations de Choricios de Gaza (Or. X et XII)

10h15-10h45 :

pause

11h15-11h45 : Marianne Reboul (ENS Lyon)
Expériences d’apprentissage machine avec Homère : comment construire le sens des mots

Nouvelles suites d’Homère du Moyen Âge à Franz Kafka

11h45-12h15 :

12h15-12h45 : Silvère Menegaldo (Université de Tours)

Jonathan Burgess (University of Toronto) :

The Telegony as a seeming sequel to the Odyssey

Michel Casevitz (université de Nanterre)

’usage d’Homère chez quatre lexicographes (Pollux, Hésychius, Photius et la Souda) ; place

d’Homère, image et utilité d’Homère

Georgia Kolovou (Center for Hellenic Studies, Harvard)

Eustathe de Thessalonique, continuateur d’Homère dans ses Commentaires

Tine Scheijnen (Universiteit Gent)

Le lion, la sorcière et l’armure tragique. Traces d’Homère dans les récits médiévaux

occidentaux de la guerre de Troie ?

D’Homère à l’Histoire de la destruction de Troie par personnages (1452) de Jacques Milet. Une succession de mutations génériques à l’origine de la première tragédie française

déjeuner
14h-14h30 : (Université de Tours)

14h30-15h : Silvia d’Amico (Université Savoie-Mont blanc)

Suites d’Homère aux réécritures de l’Amadis : Bernardo Tasso lecteur de Quintus de

15h00-15h30: Aikaterini-Maria Lakka (Sorbonne université)
Le voyage d’Épistémon aux Enfers dans le Pantagruel, une catabase dans la tradition littéraire

Arnaud Perrot

Quemadmodum Ulysses auribus cera obturatis… Histoire d’une variante de Basile de Césarée

à Franz Kafka

Des

Smyrne

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur suites d’Homère: colloque à distance organisé par l’Université de Tours

Thebarum fabula


http://thebarumfabula.usc.es/project/


The Library has been developed by the Spain-based research team Oedipodioniae Thebae. Greco-Roman Library on civil war —FFI2015-68599-R (MINECO/FEDER)—, led by Cecilia Criado (Universidad de Santiago de Compostela, Spain), with Sandra Romano (Universidad Autónoma de Madrid, Spain) as Technical Director and Neil Coffee (University at Buffalo, US) as External Consultant.

The research team emerged in 2016 as a result of the awareness that, having already achieved the aim of making a large part of ancient texts available on the net free of charge, researchers in Classical Philology should assume the responsibility of making the presence of Greek and Latin works on the Internet less purely informative, and hence more academic and more suitable for a highly specialized audience.

This entails improving the quality of the editions and the encoding system of the texts, which has been made entirely in TEI-XML through ODD transformations and a documental database. The editions are published within an open-source web app and can be downloaded in their TEI-XML format. All of them contain critical apparatuses sourced from the best editions available for every text, and are accompanied by notes and commentaries, and also by parallel synced translations to different modern languages, many of them completely new and curated by specialists on every author.

Our initiative, together with others that have been recently launched, is also a pioneer in the world of Classical texts by non publishing just a work or a single author. The Digital Library of the Theban Myth is a thematic library and includes works from Greek and Latin authors like Aeschylus, Euripides, Apollodorus, Ovid, Seneca, and Statius, whose Thebaid we offer com-plete. Other ancient works related to the Theban cycle are undergoing preparation.

This is a long-term project, incorporating the possibility that, in subsequent phases, this plat-form will accommodate a far wider corpus of themes and works, in the development of which any researchers who may wish to participate can do so, as long as they are committed to compliance with our conditions on quality.

Here is the website
http://thebarumfabula.usc.es

Here is the current research team
http://thebarumfabula.usc.es/team/

And here is the library
http://thebarumfabula.usc.es/exist/apps/bibliotheca/index.html

Source : Thebarum fabula

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Thebarum fabula

Colloque Un besoin d’Homère à Caen

Jeudi 15 octobre

(MRSH, salle des Actes)

-9h30 : Accueil des participants

-9h45 : Ouverture

-10h00 : Voix poétiques 

            -Ariane Ferry (Université de Rouen)

                         « Saisir l’émergence de l’épopée par la fiction : suites de l’histoire et/ou préquels de l’Odyssée (David Gemmell et Simone Bertière) »

            -Ariane Eissen  (Université de Poitiers)

                        « Renouer avec l’oralité de l’aède ? La lecture théâtrale et radiophonique d’Alessandro Baricco (Omero, Iliade, 2004) »

-Discussion

-11h15 :Pause

-11h30 : – Anne Gourio (Université de Caen Normandie)

                        « Il est matière de son écho » : Homère en résonance dans Nostos de Maxime H.Pascal

            – Shirley Niclais (Université Paris VII)

                       « I do, I undo, I redo – traversées homériques de l’œuvre de Louise Bourgeois »

            -Discussion

-12h45 : repas

-14h15 : Homère par-delà la tradition ?

            -Sylvie Humbert-Mougin (Université de Tours)

       Réécritures homériques culturalistes, une spécificité anglo-saxonne ? »

            -Élodie Coutier (Université Paris IV)

       Mythographie et réécriture : l’Iliadedans la bande dessinée des années 2000

            -Discussion

-15h30 : Pause

-15h45 :

            -Martina Stemberger (Université de Vienne)

       « The Greatest Fucking Masterpiece Ever Written Ever » : Homère dans la fanfiction de l’extrême contemporain

            -Magali Jeannin (Université de Caen Normandie)

       Ulysse dans la littérature de jeunesse contemporaine

-discussion

-17h00 : Pause

-17h15 : Table ronde : Pierre Judet de La Combe (sous réserve) 

Vendredi 16 octobre

(MRSH, Amphi)

-9h15 : Métamorphoses d’Ulysse

            -Brigitte Urbani (Aix-Marseille Université)

                   Dernières transformations de l’Ulysse italien

            -Silvia Fabrizio-Costa (Université de Caen Normandie)  

       Ulysse dans le troisième volume de la trilogie de V.M.Manfredi : Mon nom est personne 

            -Discussion

-10h30 : pause

-10h45 : « Méditerranée Caraïbes »

– Marco Doudin (Université Paris IV)

         Homère et ses métamorphoses chez Derek Walcott

-Cécile Chapon (Université Paris IV)

        « De l’autorité à la voix primordiale : Homère dans la ronde de l’archipel caribéen »

-Franck Collin  (Université des Antilles)

       Ulysse et la conscience de l’archipélité chez Walcott, Siméon et Ransmayr 

-discussion

-12h45 : repas

-14h00 : Héroïnes errantes :  

            -Véronique Léonard-Roques (Université de Brest)

        Princesse homérique et migrante économique : Cassandre même et autre sur la scène contemporaine (LinaProsa, Cassandra on the road,2003 ; Sergio Blanco, Kassandra,2005) 

            -Alexandra Artemis Markou  (Université de Bonn)

       Le roman La viajera de Karla Suárez: une réécriture moderne de l’Odyssée

-Discussion

-15h15 : pause

-15h30 : Échos cinématographiques

            -Françoise Létoublon (Université Grenoble Alpes) et Caroline Eades (Université du Maryland)

        Angelopoulos et l’Odyssée

            -Yann Calvet (Université de Caen Normandie)

        L’Odyssée américaine. Réflexions sur l’héritage du modèle homérique dans le cinéma américain 

            -Antoine Gaudé  (Université de Caen Normandie)

       Ulysse a tué Achille !

            -Discussion

17h30 : Clôture du colloque

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Colloque Un besoin d’Homère à Caen

Call for communication on John M. Foley’s œuvre

Dear colleagues and friends,

The two homage to John Miles Foley in the magazine he founded, Oral Tradition, were published in 2011 and 2012 as Festschrift on the occasion of his retirement, but his death in May 2012 paid tribute In memoriam (see  

http://journal.oraltradition.org/issues/list?id=55#55

http://journal.oraltradition.org/issues/list?id=55#55

Yet it seems to us that all the contributions found there do not exhaust the richness of his work.

John Foley came in Grenoble repeatedly (roundtable Homerica, Milman Parry conference, symposium Mythology and Odyssey) and his very engaging personality in addition to the quality of its researcher works have won him the hearts and minds . We would like to testify to his lasting influence with the publication of a delivery of the Epopée Project’s open collection, which will reveal the originality of his contribution to the theory of the epic and its extensions.

Since 2015, the Epic Project (http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/) provides researchers with comparative tools for the study of the ancient or modern epic envisaged not as a series of particular texts or traditions, but as a genre that endures and renews itself. Next to a bibliography of six hundred titles in six languages, the Open Source is thus a publishing platform where successive volumes gradually constitute five separate books. Innovative theories, state of the art research places in the world, presentations of theses and current projects are close to the exploration of margins and problems of definition of gender. A delivery centered on the pioneering and constantly original Foley’s work would have its place alongside the already processed records or future ( « Extension of epic thought », »Epics and colonial wars: stories connected »; « Aurality: change the audience, change the epic « …).

We envisage a publication in 2021, and thus a discount of the articles at the end of December 2020. We would like to receive the proposals before September 2020.

The recently held Orality & Literacy Symposium at the University of Austin, Texas, put us in touch with potentially interested researchers to whom we are pleased to present the Epic Project and the Open Source Recueil:
http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/








Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Call for communication on John M. Foley’s œuvre

Humanités numériques

Journée d’étude
le 24 septembre 2019
9h30 – 18h00

L’objectif global de cette journée, co-organisée par ÉCRIRE, est de se demander de quelle manière et dans quelle mesure les approches numériques peuvent nourrir l’analyse du texte littéraire traduit, ou même ouvrir à celle-ci de nouvelles voies.On s’intéressera en particulier à l’édition numérique de corpus de versions parallèles, à l’exploitation de l’alignement automatique des traductions, aux perspectives qu’ouvre le traitement automatique de la langue (notamment par l’intermédiaire de la linguistique de corpus). On interrogera, plus globalement, l’édition numérique comme support spécifique de l’analyse (stylistique, historique, littéraire, linguistique) des traductions et de celle comparative (traductologique) entre le texte original et les différentes versions.

Sur le plan disciplinaire, cette journée se situe à l’articulation de trois champs : les études littéraires, la traductologie et la linguistique (TAL).

La journée s’ouvrira par une présentation de quelques projets de l’UMR Litt&Arts étudiant des corpus traduits et mobilisant les humanités numériques : « HomERe », Christiane Louette et Agathe Salha ; « Épreuves de l’étranger (projet Macé) », Filippo Fonio, Emanuela Nanni, Pascale Roux ; « Traduire Aristophane en France », Malika Bastin-Hammou.

> Cette journée d’étude est organisée dans le cadre du programme « Poétique et stylistique du texte traduit » (UMR Litt&Arts, Université Grenoble Alpes). Une autre est prévue le 24 octobre 2019, « Traduction et performance ». Ces journées font suite à une expérimentation de traduction et rétrotraduction avec Gérard Macé : l’intégralité du corpus est en ligne sur les sites de L’Ouvroir et de ELAN.e

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––


Julie Ridard
Chargée de communication, édition, organisation de manifestations
UMR 5316 Litt&Arts – Université Grenoble Alpes
Bureau B323 (absente le mercredi)
04 76 82 41 47
http://litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/

Publié dans activités, colloques et séminaires | Commentaires fermés sur Humanités numériques

L’Odyssée au festival d’Avignon

Expérience théâtrale inspirée par Homère, dans la traduction de Philippe Jaccottet. Mise en scène de Christiane Jatahy. Voir Le Monde du 9 juillet 2019, article de Brigitte Salino :

« O agora que demora. Le Présent qui déborde – Notre Odyssée II », d’après Homère, mise en scène par Christiane Jatahy. Christophe Raynaud de Lage

On a vu des gens danser dans les gradins, avec un plaisir fou, puis imiter le bruit de la pluie, en tapant d’un doigt dans la paume de la main, puis se lever, comme un seul homme, pour applaudir à tout rompre, quand tout fut fini. C’était à une représentation de O agora que demora (Le Présent qui déborde, Notre Odyssée II), le spectacle de Christiane Jatahy qui triomphe au Festival. Non sans raison : il a tout pour plaire dans le contexte d’aujourd’hui.

D’abord, et c’est essentiel de le préciser, ce n’est pas du théâtre, ou alors une forme nouvelle, liée à l’évolution des arts de la scène et aux attentes renouvelées d’une partie du public. Depuis qu’elle a commencé à faire des spectacles, au début des années 2000, la Brésilienne née en 1968, a toujours cherché à « découvrir de nouveaux territoires », comme elle nous l’expliquait en 2016. Soit à « travailler sur les frontières entre l’acteur et le personnage, l’acteur et le spectateur, le cinéma et le théâtre, la réalité et la fiction ».

Avec Le Présent qui déborde, Christiane Jatahy arrive au bout de la démarche. Elle abolit les frontières de la scène, pour parler des frontières du globe. Ce que les spectateurs voient, au gymnase du lycée Aubanel, ce n’est pas une pièce, mais un film, projeté sur un grand écran. Ce à quoi ils assistent, c’est une expérience, de nature à les confronter à une vision du monde, et à leur place dans ce monde. Ce qu’on leur demande, et qu’ils acceptent, c’est de participer.

« Une odyssée réelle »

Vous direz que la participation est une vieille lune, et qu’elle revient régulièrement sur les scènes, avec plus ou moins de force. C’est un fait. Un autre est de constater la forme qu’elle prend aujourd’hui, à l’heure de l’interactivité, des réseaux sociaux, du flux ininterrompu d’informations et du chahut intime et solitaire qu’ils génèrent. Les gens ont envie de se retrouver ensemble, et de partager, voire de communier, comme ils le font avec Christiane Jatahy.

Il n’y a aucune critique à opposer à cette démarche. Le constat suffit. Ceux qui aiment le théâtre de texte incarné ne prendront pas le train de Notre Odyssée II. Les autres vivront un moment dont ils se souviendront sûrement. Ils n’oublieront pas Christiane Jatahy, dans sa longue robe noire, venue leur annoncer le mode d’emploi de la soirée, dans un joli français hésitant : « Bonjour. Ce travail a été créé à partir de l’Odyssée d’Homère. Nous avons pensé à quelques endroits où des gens vivent une odyssée réelle… »

Ces endroits, ce sont la Palestine, le Liban, la Grèce, l’Afrique du Sud et le Brésil, qui occupe une place à part, beaucoup plus personnelle, liée à l’histoire de Christiane Jatahy. Dans les autres pays, la Brésilienne et son équipe ont rencontré et filmé des Ulysse d’aujourd’hui, pour qui chaque jour est une odyssée, parce que le présent, lié à l’exil ou à la guerre, les prive d’une Ithaque – une terre ou une maison où ils seraient chez eux. C’est en ce sens que leur présent « déborde » : il occupe tout.

Le plein air dans toute sa splendeur

Mais, comme il n’y a pas d’Ulysse sans Pénélope, Christiane Jatahy a également filmé dans chaque pays des acteurs les jouant. La plupart sont au gymnase Aubanel, mêlés aux spectateurs. Ce sont eux qui entraînent le public. On les voit donc à l’écran, où ils jouent certains passages-clés de l’Odyssée, et dans la salle. Ainsi se nouent des fils entre ailleurs et ici, hier et aujourd’hui. Ainsi se déroule une Odyssée bien filmée, qui a le mérite de ne pas juger – en particulier sur le djihadisme –, et l’inconvénient de ne pas diviser, – par le consensus qu’elle induit.

Christiane Jatahy abolit les frontières de la scène, pour parler des frontières du globe

Nous ne parlerons pas de la fin, qui voit Christiane Jatahy aller en Amazonie, là où est mort son grand-père, dans le crash trouble d’un avion. Cette fin relève d’une sentimentalité en accord avec l’espoir que la représentation du monde peut sauver le monde, espoir qui traverse Le Présent qui déborde. Naïveté, ou utopie ? A chaque spectateur de trancher, selon son histoire, et ses odyssées intérieures. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Festival d’Avignon, Christiane Jatahy présente son odyssée intérieure

« Dès que parut l’aurore aux doigts de rose… » : qui n’a pas rêvé sur ces mots d’Homère, que l’on entend dans le spectacle, et que l’on entend aussi dans une autre Odyssée, racontée tous les matins à midi dans le jardin de la bibliothèque Ceccano ? Là, c’est le plein air dans toute sa splendeur, et sa chaleur, qui donne le ton. Comme chaque année, un feuilleton est proposé au public, gratuitement. Celui de cette 73e édition fait écho aux nombreuses odyssées qui émaillent le Festival. Dirigé par Blandine Savetier, il réunit une trentaine d’amateurs de la région d’Avignon et des professionnels. Quatre de ces derniers ont participé au programme Premier Acte, qui permet à des jeunes « issus de la diversité culturelle » – comme on le dit en attendant mieux – d’acquérir une formation professionnelle.

Enfance de l’art

Il y a treize épisodes dans le feuilleton, qui court jusqu’au 20 juillet et a commencé le 6. Et il y a, ô merveille des merveilles, la traduction de Philippe Jaccottet. Comme toujours, le dispositif est simple : un tréteau, des micros devant, des chaises au fond. Sur le côté, une percussionniste japonaise, Yuko Oshima. Les comédiens et les amateurs se passent le relais. Souvent texte en main, ils font entendre ce qui introduit l’Odyssée : Zeus, Athéna, Télémaque et Pénélope à Ithaque.

On ne vient pas au jardin de la bibliothèque Ceccano comme ailleurs, à Avignon : ici, c’est une enfance de l’art qui se joue, avec ses maladresses. Mais on s’en moque : sous la beauté du ciel, des murs ocre et des platanes, on est comme sur la place d’un village où le désir de théâtre consiste à se rassembler, pour écouter l’histoire d’Ulysse. Et la poésie de Philippe Jaccottet.

Odyssée, d’Homère, mise en scène par Blandine Savetier. Jardin de la bibliothèque Ceccano, à midi, entrée gratuite. Jusqu’au 20 juillet (relâche le 14). Durée : 1 heure. O agora que demora. Le Présent qui déborde – Notre Odyssée II, d’après Homère, mise en scène par Christiane Jatahy. gymnase du lycée Aubanel, Jusqu’au 12 juillet, à 18 heures (le 12, à 15 heures). Durée : 2 h 30. De 10 € à 30 €.

Brigitte Salino (Avignon, envoyée spéciale)


Recherche


Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur L’Odyssée au festival d’Avignon

Jeu sur la Guerre de Troie: message reçu par l’intermédiaire de l’APLAES

Un jeu pointu sur la guerre de Troie !

« Défenseurs de Troie » est le jeu le plus thématique jamais réalisé sur l’épopée troyenne, fruit de 5 années de travail. Il est fait pour les passionnés de mythologie grecque et les plus fins connaisseurs y retrouveront des milliers de détails issus des sources antiques.

Ce projet à but non lucratif n’a pas encore atteint sa forme finale et nous essayons notamment :

  • d’obtenir un maximum de retours de la part du monde des passionnés de l’antiquité gréco-romaine ;
  • de trouver des mécènes pour garantir une rémunération minimale aux illustrateurs ;
  • et, surtout, de recruter des personnes pour compléter notre petite équipe.
    Si vous êtes passionnés par l’épopée troyenne, contactez-nous que nous puissions vous présenter notre création.

Yann Moreau
01 74 80 61 01
Doryclos@gmail.com

Publié dans activités, jeu | Commentaires fermés sur Jeu sur la Guerre de Troie: message reçu par l’intermédiaire de l’APLAES

Les grands mythes

émission de François Busnel sur Arte, le dimanche 12 mai à 13 h. 20

à télécharger sur http://www.filmon.com/tvguide/arte-francais

Thésée ou les ravages de l’oubli

Prométhée le révolté de l’Olympe

Dédale et Icare, le rêve éclaté

Amusant et joli à regarder, sans grande exigence sur l’utilisation de l’iconographie ni sur les sources littéraires 


Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Les grands mythes